Alors que l'immense majorité des SSD M.2 sont au format 2280 (80 mm de long), il existe bien d'autres formats (110, 60, 42 et 30 mm). Toshiba lance donc des SSD M.2 PCI-Express NVMe en 2242, soit 42 mm de long. De quoi s'insérer dans certains slots M.2 des PC portables ou des cartes mères compactes (micro-ATX ou mini-ITX).

Petit format oblige, le RC100 se contente d'une unique puce de BiCS3 (de la NAND 3D TLC 64 couches d'origine Toshiba), ce qui donne lieu à des capacités modestes de 120, 240 et 480 Go. Mais c'est bien là que se fait le gros des ventes alors ce n'est pas vraiment gênant. Tout petit format oblige, et grâce au NVMe 1.2, Toshiba utilise la fonction Host Memory Buffer (HMB) pour oublier l'habituel cache DRAM et mettre à contribution la mémoire centrale du système.

Capacité120 Go240 Go480 Go
Lecture séquentielle1350 Mo/s1600 Mo/s
Ecriture séquentielle700 Mo/s1050 Mo/s1100 Mo/s
Lecture aléatoire 4K QD3280k IOPS130k IOPS150k IOPS
Ecriture aléatoire 4K QD3295k IOPS110k IOPS
Endurance60 TBW120 TBW240 TBW
Garantie3 ans
Prix60 €70 €130 €

 

Les débits séquentiels du RC100 sont très honorables, aussi bien en écriture qu'en lecture, mais sur la gestion des petits fichiers, on retombe au niveau d'un SSD low-cost SATA. L'endurance est donnée pour 60, 120 et 240 TBW sur 3 ans, soit environ une demie écriture complète par jour, ce qui est bien suffisant pour des SSD de ce calibre. Les tarifs sont annoncés à 50, 70 et 130 € respectivement pour les version 120, 240 et 480 Go.

toshiba-rc100

Rejoignez la discussion !

avatar