Sur le marché des périphériques gaming, le hardware est important (switches, construction, éclairage, capteur, etc.) mais le pilote reste le nerf de la guerre. C'est lui qui va déterminer 90% des fonctionnalités "gaming" du produit. Snas lui, pas de macros, pas de profils, pas de gestion des raccourcis, pas de rétro-éclairage personnalisé. On retombe sur l'ergonomie basique des claviers 105 touches et des souris à 2 boutons.

Et contrairement aux idées recues, ce n'est pas un exercice facile. Il faut concilier des fonctions toutes plus nombreuses et complexes les unes que les autres sans toutefois surcharger l'interface. Et en prime, il faut placer les commandes importantes au bon endroit sans les enterrer sous des tonnes de menus.

C'est d'ailleurs ce qui fait la plus grande différence entre une marque bien établie et un nouvel acteur. Tant que le pilote n'est pas abouti et peaufiné, la plus impressionnante débauche de hardware ne compensera pas les lacunes du périphérique. On l'a vu avec toutes les marques qui se sont lancées sur ce secteur à l'aube des années 2010. A l'époque, Corsair, Cooler Master et Asus n'étaient que de vilains petits canards.

> Asus ROG Armoury> Cooler Master Portal > Corsair CUE> Logitech LGS
> Razer Synapse> Roccat Swarm> SteelSeries Engine

Ce dossier sera en évolution permanente au fil des mises à jour des constructeurs. Il est actuellement encore en cours de remplissage afin d'y faire figurer toutes les marques.

Rejoignez la discussion !

avatar